jesus-mon-sauveur


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les signes nourrissent la foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 88
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Les signes nourrissent la foi   Mar 15 Jan - 9:25

Les signes nourrissent la foi

Après avoir vendu Joseph, leur frère, comme esclave aux marchands qui se rendaient en Egypte, les fils de Jacob tuèrent un bouc, plongèrent sa tunique dans le sang et l’envoyèrent à leur père, avec ce message:
- Voici ce que nous avons trouvé! reconnais si c'est la tunique de ton fils, ou non.
Jacob la reconnut, et dit:
- C'est la tunique de mon fils! une bête féroce l'a dévoré! Joseph a été mis en pièces! (Ge.37:31-33)

Au temps actuel, la police scientifique aurait établi que, ce sang ne venait pas d’un être humain, et aurait rapidement mis la main sur les suspects. Mais, en son temps, Jacob ne pouvait pas savoir qu’un bouc était mort à la place de son fils, aussi croyait-il que sa tunique ensanglantée était la preuve de sa mort. En ce qui nous concerne, nous avons la vie éternelle à travers le sang de Jésus répandu pour nous, avec en prime cet inestimable avantage: au matin du troisième jour, les bandes et le linge que deux disciples trouvèrent dans le sépulcre de Jésus ne furent pas pour eux une preuve de mort, mais de vie! (Jean 20 :6-Cool
Jacob croyait tellement en la mort de son fils que, lorsque de retour d’Egypte, ses fils lui dirent: «Joseph vit encore, et même c'est lui qui gouverne tout le pays d'Égypte», son cœur resta froid, parce qu'il ne les croyait pas. C’est seulement lorsqu’il vit les chars que Joseph avait envoyés pour le transporter que son esprit se ranima; et il dit:
- C'est assez! Joseph, mon fils, vit encore! J'irai, et je le verrai avant que je meure. (Ge.45 :25-28)

Jacob n’a pas cru au discours de ses enfants, mais c’est en voyant les chars, c’est-à-dire, les signes de puissance, qu’il s’écria: «Joseph, mon fils, vit!» Il n’avait pas encore vu Joseph, mais sa foi fut nourrie lorsqu’à travers les chars, il vit sa puissance. Dans le ministère de l’évangélisation, les signes et les miracles sont indispensables, car ils servent à nourrir la foi et à gagner des âmes à Jésus-Christ. C’est pourquoi, dans l’exercice de son ministère terrestre, Jésus alla partout avec la puissance des miracles, (Ac.10 :38) et ne permit pas à ses disciples de commencer l’Église sans puissance. (Lu.24 :49)
Le jour même de la Pentecôte, c’est la démonstration de puissance par le Saint-Esprit qui attira la foule, et convainquit un nombre important à accepter Jésus-Christ comme leur Seigneur. En effet, il est écrit:
- «Tout à coup, il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, […] Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut.» (Ac.2 :1-6)
Rempli du Saint-Esprit, Pierre leur dit:
- Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié.
Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s'augmenta d'environ trois mille âmes […] La crainte s'emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. (Ac.2 :36-43)

«Le bruit» du Saint-Esprit est accompagné des miracles et attire irrésistiblement la foule à Christ. Malheureusement, dans bien de nos églises, nous ne voyons pas ces genres de fruit parce que nous avons appris à faire nous-mêmes plus de bruit que le Saint-Esprit, et à conduire nous-mêmes notre culte, sous l’autorité absolue de notre horloge. Les guérisons et les miracles ne sont pas des spectacles, mais la révélation de l’amour de Dieu pour nous, afin que nous lui rendions gloire, et que nous croyions que Jésus est vivant.
Les miracles sont tellement importants au point que Jésus-Christ donne aux hommes le droit de ne pas le croire s’il ne les fait pas: «Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas». (Jean 10 :37) Ils sont tellement importants que, en rapport avec la conversion des pécheurs, notre Seigneur n’hésite pas à les mettre au même niveau que sa Parole:
- Si je ne leur eusse point parlé, ils n'auraient pas de péché; […] Si je n'avais pas fait parmi eux des œuvres que nul autre n'a faites, ils n'auraient pas de péché. (Jean 15 :22-24)

A travers les Écritures saintes, il est évident que les signes nourrissent la foi. Il y avait une église qui prêchait la Parole à Lydde, mais cela n’avait pas suffit à convaincre les pécheurs. Mais lorsque Pierre guérit Enée de sa paralysie de huit ans, la sainte Bible rend cet impressionnant témoignage selon lequel les habitants de deux villes devinrent tous des membres de l’église:
- Tous les habitants de Lydde et du Saron le virent, et ils se convertirent au Seigneur. (Ac.9 :35)

Les miracles confirment la Parole, (Marc 16 :20) c’est-à-dire, ils témoignent que celui qui les fait est vivant et Tout-Puissant. Si l’Église primitive ne pouvait pas commencer sans puissance, (Luc 24 :49) comment pourrions-nous continuer l’œuvre de Jésus-Christ et des apôtres sans puissance? C’est ici l’occasion de poser le problème du retour à la source.

source:Dr Job Mukadi

que le seigneur vous bénisse votre ADMIN study cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://jesus-mon-sauveur.forumpro.fr
 
Les signes nourrissent la foi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue des signes avec bébé
» des signes de ma maman?
» les premiers signes du printemps
» Les signes de la fin des temps
» 12 signes de l'avenement de l'antéchrist selon st Bonaventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
jesus-mon-sauveur :: Prédication texte de divers pasteurs du monde entier-
Sauter vers: